Reconstruction du sein par lambeau abdominal :
Le lambeau est un segment de peau associé à sa graisse. Il est prélevé au niveau du ventre dans la partie en dessous de l'ombilic et laisse une cicatrice au niveau du maillot.
Cette technique est idéale en cas de traitement complémentaire (radiothérapie) suite à l'ablation du sein (mastectomie) car la partie à reconstruire est entièrement constituée par des tissus appartenant à la patiente. Cette technique est plus lourde pour la patiente mais certainement plus "esthétique".
Le sein reconstruit sera donc plus naturel et d'une densité similaire à celle du sein non opéré.
Ce lambeau est prélevé avec ou sans une partie de muscle grand droit. Cela dépend de la technique. Des fois une technique associant la microchirurgie évite le prélèvement du muscle. Cette technique est connue comme le lambeau DIEP ou Deep Inferior Epigastrique Perforetor. C'est une technique innovante mais ayant comme désavantage une longue durée et avec un post-opératoire difficile suite aux complications de la microchirurgie. Certainement cette technique rend le sein souple et naturel. Elle est considérée comme une des meilleures techniques de reconstruction mammaire quand elle est possible (ventre en excès et léger tablier abdominale) avec un résultat esthétique comparable à un sein non opéré.
Reconstruction du sein par lambeau grand dorsal :
Le lambeau grand dorsal est constitué par de la peau du dos, de la graisse et du muscle grand dorsal situés du même côté que l'ablation du sein. Cet ensemble est transféré sur la zone à reconstruire. Il peut être seul, associé à de la graisse (lipostructure) ou à un implant. En fonction du volume souhaité on utilisera une technique plutôt qu'une autre.
Lorsque le lambeau n'est pas associé à un implant, il est considéré comme reconstruction autologue. Le sein est très naturel et ressemble en consistance au sein non opéré.
Cette technique est utilisé lorsque le sein est de volume modéré et que le muscle abdominal est inutilisable.
Reconstruction du sein par injection de graisse:
La lipostructure peut être utilisé en complément à d'autres techniques de reconstruction ou utilisée de façon isolée. Dans le cadre d'une mastectomie avec une bonne préservation de l'étui cutané et du sous-cutané (graisse en dessous de la peau), la lipostructure en plusieurs séances opératoires permet de reconstruire un sein de volume modéré.
Intervention au niveau du sein non opéré (symétrie):
Le sein contro-latéral nécessite souvent d'être remonté (Lifting du sein) ou d'être réduit (réduction mammaire). Cette intervention permet de retrouver un galbe naturel et homogène au niveau du décolleté.
Complication de la reconstruction autologue:
Il s'agit des même complications qui se produisent dans la reconstruction par implant sauf la coque autour de l'implant.
De plus on peut avoir des complications liées à la microchirurgie comme la thrombose des vaisseaux (interruption du flux de sang dans le lambeau), qui nécessite le retour en salle d'opération.

Adresse

120 Avenue Napoléon Bonaparte

13100 Aix-en-provence

Tel: 04 42 27 23 98

ISAPS
ASPS
conseil de l'ordre
AMCEP
RBSPS
localisation cabinet dr nardella
Unknown.jpeg